Florian
Florian Cyclo-voyageur. Auteur du livre 'une famille un monde'

Nouveau départ

Nouveau départ

Dans quelques heures, nous nous envolerons vers Quito pour mettre les pieds dans un continent qui nous est inconnu mais qui nous a fait tant rêver. Et déjà, par mail, nous entrons en contact avec des gens qui proposent leur aide pour venir nous chercher à l’aéroport avec nos kilos en trop (ceux des bagages). Comment répondre à tant de bienveillance de la part de ces personnes qui vont devenir en quelques heures des amis dans ce voyage qui ne va pas cesser de nous étonner? D’avance merci à Marco et sa famille et à Luis et à tous ceux qui ont répondu présents mais qui pour diverses raisons ne peuvent pas nous accueillir à cette période.

Avant de franchir l’océan et cette nouvelle étape du voyage, on s’était promis de faire le bilan de notre petit échauffement franco-espagnol mais le rythme de Barcelone a eu raison de notre détermination .

Entre deux déambulations dans la vieille ville, un passage à la plage, et la visite des monuments d’architecture de Gaudi, je vais tenter d’écrire quelques lignes pour essayer d’attraper ce qui reste de la spontanéité chère à ce blog.

En France, nous aurons rouler 830km en 24 jours pour traverser ce petit morceau de France. Nous aurions pu aller plus vite mais nous serions passer à côté de ses rencontres inattendues, de cette hospitalité incroyable et de ces regards encourageants devant notre drôle de caravane.

Nous aurions pu aller moins vite mais alors comment motiver les enfants devant la longueur exaspérante qu’aurait duré cette traversée ?

Nous redoutions un peu de ne pas apprécier pleinement le voyage à vélo, nous sommes étonnés du rythme idéal qu’il donne à la découverte.

Nous redoutions les voitures, nous nous sommes aperçus qu’en France, à condition de ne pas compter les kilomètres, il est très facile de leur échapper.

Notre court voyage en Espagne de 290km a lui été bien différent. Nous avons moins apprécié les routes trop chargées et la quasi absence d’itinéraires secondaires mais nous avons été reçu chez l’habitant tous les soirs et ces rencontres resteront la meilleure partie de ce trajet. Qu’elles soient dues au hasard ou préparées à l’avance, nos soirées nous ont beaucoup appris sur cette région. Dommage que ces rencontres soient si brèves mais c’est peut-être de cette brièveté que vient la magie du voyage.

Et c’est ici, à Barcelone, que s’achève la première partie de notre voyage, celle en terrain connu et si près de chez nous. Ce voyage nous fait redécouvrir, avec nos enfants, les plaisirs simples de la randonnée itinérante et ses préoccupations à très court terme : trouver de l’eau, de quoi manger et un endroit où dormir. A part cela, pas d’autres soucis et beaucoup de temps pour réfléchir. Le vélo et le rythme un peu hypnotique du pédalage sont d’ailleurs propices à la réflexion.

Pour finir, pas de vidéo mais quelques photos de Barcelone :

Vous êtes assez nombreux à suivre ce blog et à nous écrire régulièrement. Nous vous en remercions. Nous lisons attentivement vos messages et vos encouragements. Zoé dévore le courrier électronique de ses copains, copines et maîtresses d’école.

Alors, pour les plus “geek” d’entre vous, j’ai ajouté une option qui doit vous permettre de laisser des messages audio et/ou vidéo dans les commentaires. Je ne suis absolument pas certain que cela fonctionne mais vous pouvez toujours essayer. On aimerait vous entendre et vous voir aussi !