Florian
Florian Cyclo-voyageur. Auteur du livre 'une famille un monde'

Pas ta gonie, pas tes vélos !

Pas ta gonie, pas tes vélos !

Par quoi commencer ? La bonne ou la mauvaise nouvelle ? Allez, voici la bonne :

nous sommes enfin arrivés en Patagonie. Afin d’éviter encore 1000km de ligne droite dans le désert, nous avons opté pour le bus. L’arrivée dans la région des lacs nous a fait l’impression de changer de pays. En voici un petit aperçu :

Les Suisses disent que ça ressemble à la Suisse. Les Argentins disent que c’est la Suisse qui ressemble à la région des lacs. Peu importe, à Bariloche, on mange de la fondue, du chocolat et on élève des saint-bernards.

On en oublierait presque la mauvaise nouvelle : nous n’avons plus nos vélos ! La compagnie de bus qui nous a transportés les a tout simplement laissés au départ à Mendoza. A peine arrivée, Carine manque de s’étrangler quand le bureau de la compagnie lui répond que ce n’est pas son problème . Heureusement, l’office du tourisme nous aiguille sur la police de la répression des fraudes qui prend en charge l’affaire. Efficace, elle obtient de la compagnie que les vélos soient expédiés en camion mais pas avant 5 jours ! Nous contactons également le consul honoraire de France qui se propose de nous aider lundi à les récupérer à la gare routière en transportant toutes nos affaires.

C’est la deuxième fois qu’une compagnie de transport nous perd nos vélos et se comporte de façon complètement malhonnête. Etonnant quand même qu’en Amérique du Sud, nous soyons toujours si chaleureusement reçus par les individus et si mal traités par les entreprises qui malgré leur relation clientèle estampillée “ISO machin-chose” sont les véritables délinquants de ce continent.

2 et 3 avril 2011 : San Juan

Promenade dans la petite ville de San Juan qui fut entièrement détruite en 1943 par un tremblement de terre et reconstruite totalement en bâtiments anti-sismiques avec de larges avenues bordées d’arbres. D’ailleurs, 34 ans plus tard, en 1977, elle résistera bien à un nouveau tremblement de terre .

Petite devinette : 1977 + 34 = ?

4 avril 2011 : San Juan - Mendoza

Trajet en bus que nous ne regrettons pas : c’est plus plat, plus rectiligne et plus désertique que jamais.

5 et 6 avril 2011 : Mendoza

Comme convenu, nous sommes reçu pas Luis qui a déjà parcouru les deux Amériques, l’Afrique et l’Europe à vélo. Il en a tiré une véritable philosophie de la vie dont il nous parle dans un français presque parfait. Au chapitre des anecdotes, il nous raconte la réaction de son père découvrant à son retour qu’il ne mangeait presque plus de viande : “Tu es végétarien mon fils ? Je préfèrerais que tu m’annonces que tu es gay !”.

7 au 9 avril 2011 : Bariloche

Après 20h de bus, nous sommes juste 1200km plus bas à Bariloche, porte d’entrée de la Patagonie. Sans vélo mais toujours avec le soleil. Un peu coincés au centre ville , nous essayons de profiter de notre séjour forcé.